Un environnement de travail hygiénique pour une équipe en bonne santé
Guides pratiques

Un environnement de travail hygiénique pour une équipe en bonne santé

Autant pour assurer le bien-être de vos employés que pour limiter les congés maladies, sans compter le fait que cela fait partie de vos obligations en tant qu’employeur, vous avez tout intérêt à promouvoir l’hygiène au travail.

Nous avons réuni ici quelques conseils d’hygiène et de santé en entreprise qui vous aideront à entretenir vos locaux correctement et éviter tout type de contamination générale.

Conseils pour une bonne hygiène en entreprise

Propreté des locaux : une responsabilité commune

Faire (ou faites faire) le ménage régulièrement est particulièrement important si vous tenez un fonds de commerce avec une vitrine, mais cela reste vrai pour tous les types de locaux. Rien n’est moins attrayant pour un client qu’un bureau poussiéreux ou des vitres sales, d’autant plus que la poussière est un facteur d’allergies important.

Si beaucoup de PME préfèrent généralement s’offrir les services d’une société d’entretien, vos employés seront eux aussi plus à même de mettre la main à la pâte si vous leur proposez quelques outils pour leur faciliter la tâche. Investissez dans des produits d’entretien, voire dans un chariot de lavage, et faites dépoussiérer quotidiennement les étagères, les bureaux et, le cas échéant, les marchandises à vendre à l’aide d’un chiffon en microfibre qui capture la poussière plutôt qu’il ne la déplace.

Pour l’entretien des vitres et des vitrines, il est d’usage pour une entreprise de faire appel aux services d’un professionnel pour gagner du temps, mais vous pouvez tout de même faire le plein de produit à vitre et de raclettes pour permettre à vos employés de passer un coup de chiffon de temps en temps.

L’espace cuisine et café de votre bureau est un véritable lieu de repos pour votre équipe. Investissez dans des produits nettoyants pour toujours garder cet espace accueillant et impeccable, d’autant plus que les employés penseront plus facilement à nettoyer derrière eux s’ils ont trouvé un espace propre en arrivant.

Plastifiez quelques affichettes pour rappeler à tous que changer la poubelle, nettoyer le four à micro-ondes et vider le lave-vaisselle fait partie des responsabilités communes.

Campagne de sensibilisation à l’hygiène d’entreprise

Se laver les mains régulièrement, nettoyer son clavier d’ordinateur, éviter de manger à son bureau : autant de conseils qui peuvent faire l’objet d’une campagne de sensibilisation sur l’importance de l’hygiène au bureau et réduire considérablement l’impact des congés maladie.

Pour une bonne hygiène professionnelle, les sanitaires doivent être toujours impeccables. Veillez à les faire nettoyer quotidiennement, à garder un stock de produits d’entretien des sanitaires et à toujours faire le plein de savon pour les mains.

Le lavage des mains devrait être obligatoire dans n’importe quelle entreprise, mais l’étude a mis en évidence qu’un employé sur 20 n’utilise pas de savon après s’être rendu aux toilettes, et un employé sur 100 ne se laverai pas du tout les mains.

Pensez également au nettoyage des objets réputés les plus sales du bureau. En tête de liste, le clavier et les périphériques de votre ordinateur ont la réputation d’être encore moins hygiénique que la cuvette des WC. De nombreuses employés (37%) ont pris l’habitude de manger devant leur poste d’ordinateur, faisant de leur espace de travail un véritable nid à bactéries.

On estime que 41% des femmes d’entre elles mangent devant leur clavier, contre 30% des hommes. Investissez dans des produits de nettoyage pour ordinateurs, claviers, tablettes tactiles, souris et autres appareils électroniques (aérosols de dépoussiérage pour extraire les débris cachés entre les touches, lingettes pour les écrans d’ordinateur, lingettes antibactériennes ou désinfectantes pour les bureaux).

Autre coupable auquel on pense rarement, le sac à main fait partie des objets les plus sales de notre quotidien. Installez un porte-manteau pour organiser vos bureaux et éviter l’apparition des sacs à main sur les bureaux.

Pour avoir les idées claires, commencez par ranger votre bureau

On dit qu’un bureau mal rangé serait le résultat d’un cerveau débordé. Lorsqu’on travaille sur tous les fronts, il est difficile de garder un espace propre et bien rangé à tout instant, surtout lorsque vous n’étiez déjà pas très organisé au départ.

Encouragez votre personnel à laisser les bureaux bien rangés en quittant le travail. Mettez à la disposition de tous des blocs-notes où ils pourront récapituler la journée de demain, des bacs à courrier pour ranger les documents en cours et des boites à archive pour les papiers à conserver. Tout le monde y verra plus clair.

Vous pouvez aussi tenter la démarche hot-desk, qui consiste à s’installer à un bureau différent tous les matins en fonction des projets en cours, des collègues avec lesquels vous travaillez le plus et des congés de la semaine. C’est un moyen de décourager les employés de laisser trainer leurs affaires, puisqu’ils ne savent pas qui utilisera l’espace de travail le lendemain.

Encouragez le travail à distance quand on est malade

Il n’est pas rare de voir les employés risquer de propager une maladie infectieuse en venant travailler même en se sachant contagieux. Dans le but de sensibiliser le public sur l’importance de la santé au travail, la chaîne de fourniture de bureau JPG appartenant au groupe Staples, a mené une enquête sur 3000 salariés. Cette étude a mis en évidence les habitudes non-hygiéniques des travailleurs français. On y découvre que la majorité (61%) des employés malades se rendent au bureau car ils « ont trop de travail ». D’autres (28%) ont admis qu’ils ne pouvaient tout simplement pas travailler à distance.

Monica Mauri, DRH du groupe Stables Europe (JPG) a commenté ces résultats :

« Ces résultats démontrent qu’un nombre inquiétant de salariés se sentent obligés de se rendre sur leur lieu de travail lorsqu’ils sont malades, une habitude évidemment totalement déconseillée. Les employeurs doivent faire comprendre à leurs équipes la nécessité de rester chez soi lorsque l’on est malade, surtout s’ils souffrent d’une maladie infectieuse.

Il existe également un véritable problème quant aux habitudes alimentaires des employés. Manger à son bureau favorise la multiplication des germes et des bactéries infectieuses, il est donc recommandé de nettoyer régulièrement son clavier ainsi que son espace de travail. De préférence, les repas doivent être consommés en dehors du bureau, ou dans un espace prévu à cet effet. »