bureau en bois
Guides pratiques

Home Office : tout ce qu’il faut savoir pour travailler chez soi dans les bonnes conditions

Le Home Office est un mode de fonctionnement professionnel qui attire de plus en plus d’employés : selon une enquête du ministère du Travail, 61 % des Français aspireraient à travailler au moins ponctuellement depuis chez eux. Mais pour que cette pratique donne des résultats probants, et que tout le monde (le salarié comme l’entreprise) y trouve son compte, il est essentiel de se doter de bonnes conditions de travail. JPG vous dit tout ce qu’il faut savoir pour pratiquer le travail en Home Office en toute efficacité.

Définition du Home Office

Si l’on peut traduire littéralement Home Office par « bureau à la maison », il ne faut pas confondre avec télétravail. En effet, le « travail à domicile » est un statut spécifique, régi par le Code du travail, qui consiste à exercer ses fonctions à distance, hors des locaux de son entreprise, de façon pérenne.

La particularité du travail en Home Office réside dans le fait que le salarié exerce ponctuellement depuis son domicile, suite à une entente avec son employeur, soit certains jours par semaine, soit pendant une période délimitée, soit pour tenir compte d’une situation temporaire (grève des transports, voiture en panne, etc.).

Ainsi, en Home Office, les jours et les horaires sont mobiles. La formalisation se fait simplement dans une charte ou sur le règlement intérieur de l’entreprise (sans avoir besoin d’établir un contrat à part), et le poste de travail du salarié ne fait pas l’objet d’un contrôle spécifique (alors que celui du télétravailleur doit être conforme aux exigences de l’employeur).

Les bons et les mauvais côtés du Home Office

Le travail en Home Office revêt de nombreux avantages, aussi bien pour l’employé que pour son employeur.

  • L’employé a la possibilité de travailler dans de meilleures conditions, au calme, sans être constamment dérangé (par les collègues, le téléphone qui sonne, les réunions…), sachant qu’un collaborateur en open space peut être interrompu jusqu’à 140 fois par jour. Il peut aménager ses horaires comme il l’entend pour adapter ses tâches à son agenda personnel, et ainsi trouver un équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie familiale. Et il gagne un temps précieux sur les déplacements, qu’il peut récupérer sur son sommeil, ce qui lui permet d’être plus reposé, donc plus productif.
  • L’entreprise bénéficie du Home Office dans le sens où l’employé travaille plus, étant moins dérangé et n’ayant pas de temps de transport (selon une étude Régus, ce sont ainsi 100 millions d’heures de déplacement économisées). Le salarié est plus heureux, donc plus impliqué.

Bien entendu, tout n’est pas rose dans l’univers du Home Office. L’employeur ne peut pas vérifier si son collaborateur est bel et bien à son poste ou s’il respecte ses heures. La communication s’avère plus compliquée (le salarié n’étant pas toujours disponible au moment adéquat). Quant à l’employé, il peut souffrir de l’isolement, voire, de la sensation d’être exclu de la dynamique de la société.

Nos astuces pour pratiquer le travail en Home Office

Pour aplanir les inconvénients et tirer pleinement profit des avantages du Home Office, il existe des solutions susceptibles d’améliorer les conditions de travail de l’employé, et donc de rassurer son employeur. Voici quelques astuces à appliquer dans le cadre du travail à domicile ponctuel.

1. Planifiez vos tâches

Il est important de bien préparer votre session de travail en Home Office. Prévoyez avec soin les tâches sur lesquelles vous allez vous pencher une fois installé chez vous. Dans ce but, établissez un planning en séparant les « tâches à la maison » des « tâches au bureau », afin de distribuer votre emploi du temps de manière à réserver au Home Office les dossiers que vous pourrez traiter sans peine hors de l’entreprise, par exemple en évitant les projets collaboratifs. Vous devez également vous assurer d’avoir emmené chez vous tous les documents dont vous aurez besoin pour travailler.

2. Structurez votre journée

Pour être efficace, une journée de travail en Home Office doit être organisée avec une rigueur toute particulière. Pas question de vous lancer à l’aveugle, façon « On verra bien comment les choses avancent ». Organisez-vous une journée type avec des horaires précis, des tâches spécifiques à accomplir, et des plages réservées aux indispensables pauses ainsi qu’aux nécessités personnelles (aller chercher les enfants à l’école, mettre en route la machine à laver, etc.). Vous devez également rationaliser au maximum votre temps en regroupant les tâches identiques, par exemple les réponses aux emails ou les déplacements professionnels.

Une journée peut ressembler à cela :

  • 8h30 : réveil
  • 9h : prise de poste
  • 11h : pause café
  • 11h30 : session de communication
    (lecture et réponse aux emails, échanges téléphoniques, etc.)
  • 13h : pause déjeuner
  • 14h : reprise du travail
  • 16h : pause café
  • 16h15 : session de communication
  • 18h : fin de la journée
" width=

 

 

Ce n’est qu’un exemple, bien sûr : à vous d’organiser votre journée comme vous l’entendez, notamment au niveau des horaires.

3. Aménagez votre espace de travail en Home Office

L’efficacité du Home Office repose sur la qualité de l’espace de travail que vous vous êtes aménagé. En effet, il est important de prévoir des conditions adaptées : travailler dans une pièce dédiée à votre activité professionnelle (plutôt que sur un coin de la table du salon), devant un bureau, installé sur un siège confortable, dans une atmosphère calme et inspirante. Cette séparation entre votre espace de travail et votre vie personnelle est essentielle pour conserver un bon équilibre. C’est aussi la clé d’une bonne productivité !

" width=

4. Imposez-vous une discipline

Pour que le Home Office soit efficace, il est crucial de faire la distinction entre obligations professionnelles et loisirs. À ce titre, vous devez tout faire pour éviter les distractions, et pour cela, vous imposer une stricte discipline. Quelques exemples :

  • Le matin, faites comme si vous partiez au travail : prenez un petit-déjeuner, filez à la douche, et habillez-vous. Cela vous permet de garder une bonne hygiène de vie, et de focaliser votre esprit sur la journée qui commence.
  • Tout au long de la journée, interdisez-vous de prendre part aux événements qui ne seraient pas liés au travail. Evitez les coups de téléphone personnels, pas de réponse quand quelqu’un sonne à la porte, pas de pause improvisée pour aller manger une glace avec les enfants, etc. Si vous avez besoin de parenthèses personnelles, essayez de respecter les plages horaires dédiées dans votre planning.
  • Instaurez une discipline aux autres occupants du foyer : dès lors que vous êtes dans votre « bureau », vous ne devez pas être dérangé. Cela vous évitera de voir débarquer la petite dernière en couche-culotte pendant une visioconférence avec un gros client.
" width=

5. Gardez le contact avec l’entreprise

Pour travailler en Home Office sans vous sentir trop isolé, gardez le contact avec vos collègues et votre hiérarchie. Au-delà du bon vieux téléphone, vous pouvez utiliser quantité de moyens de communication pratiques et instantanés : Skype, Slack, Google Hangout, WhatsApp, etc. Certains outils (comme TeamViewer ou GoToMeeting) permettent même de partager votre écran d’ordinateur pour faire une démonstration. Cela vous permet de conserver des relations professionnelles vivaces, de rester en communication avec des collègues susceptibles de vous venir en aide en cas de besoin, et, plus globalement, de mieux vivre votre session de Home Office.

" width=

 

Le travail, c’est ce qu’on en fait, et non pas l’endroit où on le fait. Cet adage est plus que jamais valable pour le Home Office… à condition d’appliquer ces quelques astuces !