Diverse business team with laptop by white board with sticky notes in light workspace
Dossiers

Libérez la puissance du Design Thinking avec des autocollants Post-it® et d'autres outils inattendus

À notre époque, le travail est centré sur la collaboration. Mais comme le constatent beaucoup de responsables, il ne suffit pas réunir des employés dans une salle de conférence et attendre que la magie opère. Comme pour tout dans le monde des affaires, pour obtenir une collaboration efficace, il faut avoir le bon processus et les bons outils. C’est là que le Design Thinking entre en scène.

En tant que processus non linéaire, itératif et continu, le Design Thinking aide les équipes à mieux comprendre leurs clients, à définir le problème de l’entreprise et à créer des solutions novatrices par rapport aux méthodes linéaires que de nombreuses entreprises utilisent pour résoudre les problèmes.

La puissance du Design Thinking

Le Design Thinking comporte cinq étapes : 1. Faites preuve d’empathie pour comprendre les besoins de l’utilisateur, 2. Définissez le problème, 3. Concevez des solutions potentielles, 4. Développez des prototypes pour les idées les plus prometteuses, et 5. Testez les prototypes avec des utilisateurs pour recueillir leurs impressions.

Étant une façon beaucoup plus ludique d’aborder la résolution de problèmes, le Design Thinking brise les barrières rigides d’un processus traditionnel. Comme le note le chercheur dans le domaine de l’esprit ludique, le Dr Stuart Brown : « les adultes privés du jeu sont souvent rigides, sans humour, inflexibles et fermés à essayer de nouvelles options. C’est exactement pareil pour les entreprises privées du jeu.

L’approche ludique du Design Thinking permet à votre équipe d’être plus souple et ouverte à de nouvelles solutions qui auraient peut-être été rejetées sur-le-champ auparavant. Il n’est pas étonnant de voir que le Design Thinking existe dans certaines des entreprises les plus ludiques et les plus prospères du monde, notamment Apple, Google, PepsiCo et Nike.

Les bons outils au travail

Si vous essayez de comprendre avec votre sens des affaires comment vous êtes censé mettre en œuvre toute cette pensée non linéaire dans PowerPoint ou avec un tableur, vous n’y êtes pas encore. Les outils professionnels avec lesquels vous travaillez habituellement sont trop linéaires et statiques pour être utilisés en collaboration. C’est pourquoi des outils comme les Post-it® Super Sticky, les tableaux chevalet de réunion Post-it® Super Sticky et le film effaçable à sec Post-it® Super Sticky de 3M sont les outils requis pour le Design Thinking.

Les membres de l’équipe peuvent facilement écrire des idées, les coller sur un mur, et ajouter, soustraire ou connecter des idées au besoin. Une idée peut être écrite par n’importe qui pour que tout le monde puisse la voir, ce qui évite qu’une personne soit le preneur de notes officiel. Cette méthode permet également à tous de partager, de développer et de s’inspirer des idées des autres pendant une réunion, tout en maintenant la collaboration au-delà de la réunion en fournissant une référence commune cohérente que n’importe qui peut aller consulter.

Prêt à tenter le Design Thinking avec votre équipe ? Votre prochaine grande idée vous attend dans l’armoire à fournitures du bureau. Voici comment les produits Post-it® peuvent vous aider à tirer profit au maximum de chaque étape du processus de Design Thinking.

Faire preuve d’empathie

À ce stade, vous voulez acquérir une compréhension personnelle du problème à résoudre. Cela suppose de faire des recherches, de parler à des experts et à des utilisateurs et de recueillir des données. Utilisez le film effaçable à sec Post-it® Super Sticky pour créer un tableau blanc qui peut agir en tant que référentiel central pour des informations critiques à partager avec l’équipe.

Définir

Une fois que vous avez terminé les recherches, il est temps rassembler tout ce que vous avez appris pour définir avec précision le problème que vous essayez de résoudre. Les autocollants pour chevalets Post-it® Super Sticky vous permettent de regrouper différents aspects du problème par feuilles. En collant plusieurs feuilles autour de la pièce et en leur attribuant à chacune un sujet, l’équipe pourra rapidement passer d’une feuille à l’autre et y noter ses idées. Une fois le problème défini, écrivez-le sur une feuille à part et accrocher-la pour pouvoir s’en inspirer pendant la phase de conception.

Après toute cette analyse de la partie gauche du cerveau, il est temps de mettre à contribution le côté droit. Distribuez à chaque membre de l’équipe un bloc d’autocollants Post-it® Super Sticky et laissez-les inscrire leurs idées. Cette étape vise à générer des idées, alors encouragez les membres de l’équipe à écrire une idée par Post-it®, à le coller sur le mur pour que les autres puissent voir l’idée et la répéter, et passer rapidement à l’idée suivante. L’objectif est d’obtenir un maximum d’idées, ainsi assurez-vous d’emporter suffisamment de blocs pour tout le monde. Une fois que vous avez récolté suffisamment d’idées, discutez de celles que l’équipe place en première position et regroupez-les.

Développer des prototypes

Plutôt que de sélectionner une idée à exécuter, prenez les meilleures idées de l’équipe et construisez des prototypes. L’échec doit être attendu et encouragé ; l’objectif est de trouver la solution qui fonctionne le mieux, la plus rapide et la moins chère possible. Utilisez les autocollants en grand format Post-it® Super Sticky pour suivre l’évolution de chaque prototype, ajoutez des notes et lancez de nouvelles idées découlant des existantes.

Tester

Une fois que vous avez retenu un prototype, ne vous lancez pas directement dans la production ; un retour d’informations utilisateurs peut à ce stade vous prémunir contre un produit que les utilisateurs rejetteront plus tard. Vous pouvez ainsi, rassemblez quelques utilisateurs et gardez un bloc-notes chevalet Post-it® sous la main pour recueillir leurs commentaires lors d’une séance de test.

En intégrant le Design Thinking dans votre entreprise, rappelez-vous que chacune de ces étapes peut être faite en parallèle et qu’on peut y revenir encore et encore tout au long de l’évolution du processus ; par exemple, ce que vous apprenez au cours de la phase de test peut servir à mieux définir votre problématique, en organisant une nouvelle séance de brainstorming pour explorer les solutions que vous n’aviez pas envisagées au début.