Les rétractations de magazines les plus célèbres
Dossiers

Les rétractations de magazines les plus célèbres

Avec internet et la diffusion toujours plus rapide de l’information, les magazines et journaux sont à l’affût de nouvelles pouvant rameuter les lecteurs et auditeurs à leur cause. Faites attention car, dans la précipitation des erreurs sont commises, heureusement sans conséquences la plupart du temps (un mauvais nom, par exemple). Dans d’autres cas, il s’agit carrément de mensonges. Alors que l’information devient aujourd’hui un bien de consommation, on en oublierait presque de vérifier les sources. Tant pis, on diffuse, et ensuite, on s’excuse. Ce n’est pas un phénomène nouveau et c’est même plutôt drôle quand on y pense. Voici quelques-uns des ratés journalistiques de ces dernières années.

Kate Middleton et le Prince Harry

Lorsqu’on apprenait la grossesse de la princesse Kate Middleton, heureuse épouse du Prince William, la présentatrice du JT de D8, Elé Asu, se trompe alors de frère. « Kate Middleton et le Prince Harry attendent un bébé ». Oups. Heureusement pour elle, le reportage qui suit, rectifie le tir. Ouf !

Il faudrait suivre

A Roland Garros 2015, un journaliste a eu la mauvaise idée de demander au tennisman Tomas Berdych comment il se sentait après sa qualification pour les quarts de finale… Sauf que voilà, le Tchèque avait perdu. Il faudrait penser à vérifier vos informations, monsieur le journaliste avant d’en rajouter une couche sur la défaite du joueur.

Paris No-Go Zones

Début janvier, la chaîne américaine Fox News et ses « No-Go Zones » françaises ont largement irrité les français. Et pour cause : Paris était dépeinte comme une ville extrêmement dangereuse avec des terroristes à tous les coins de rue. Au bout de quelques jours, le journaliste à l’origine de cette information a fini par s’excuser à demi-mots après la pression mise par Le Petit Journal de Canal+.

Histoire de Mort-vivant

Il n’est pas rare d’apprendre la mort d’une célébrité alors qu’en fait, cette dernière est encore en vie. En fin d’année 2014, le magazine américain People Magazine annonce la mort de l’acteur Kirk Douglas alors âgé de 97 ans. Le magazine lui consacre alors un bel article nécrologique avec photo etc. Sauf que Kirk Douglas n’est pas mort du tout. On sait bien que les articles nécrologiques sont parfois préparés à l’avance, mais ce serait de bon ton de ne pas les publier avant la mort réelle de ces personnes. Enfin, pour la défense de People Magazine, Kirk Douglas n’est pas le seul à avoir lu sa mort dans les médias. Ce genre de choses arrive relativement régulièrement.

Les médias aujourd’hui ont une pression considérable sur leurs épaules : vendre de l’information pour le public. Avec internet, les smartphones et autres tablettes, l’information voyage aujourd’hui rapidement. Il faut donc toujours faire vite et faire plus sensationnel que le média voisin. Si chacun prenait le temps de lire correctement l’information et de vérifier les sources, il y aurait sans doute moins d’erreurs…